DES MILLIERS DE FLEURS ENVAHISSENT LE SUD DE LA CALIFORNIE, LE LAC ELSINORE FERMÉ

Avec les pluies de cet hiver, les collines du désert près du Lac Elsinore, situées dans le sud de la Californie, ont été envahies par des milliers de fleurs sauvages. Ce phénomène spectaculaire a attiré une foule de visiteurs voulant prendre les plus belles photos de ce paysage printanier.

Le printemps est bien là en Californie. En effet, on peut y observer depuis quelques semaines, des milliers de fleurs sauvages qui ont fleuri à différents endroits dans le sud de l’État californien. Généralement arides, ces paysages se sont recouverts de différentes fleurs : coquelicots, fleurs jaunes, pavots et autres fleurs sauvages. C’est un phénomène assez connu en anglais, portant le nom de “super bloom”. Ce phénomène naturel a attiré des milliers de badauds venus profiter du spectacle et prendre les plus belles photos Instagram.

La ville de l’ouest du comté de Riverside, qui compte près de 66 000 habitants, a vu des milliers de visiteurs arriver en masse pour voir la Super Bloom. Tout cela n’a pas été sans conséquence pour la population locale du désert d’Anza-Borrego (plus grand parc national de Californie).

Au même titre que le lac naissant au milieu du désert de la Vallée de la Mort, ce phénomène de super floraison a été provoqué par les pluies inhabituelles de cet hiver. Ces derniers mois ont été particulièrement pluvieux, et des trombes d’eau sont tombées sur les sols arides, qui se sont retrouvés saturés d’eau. L’hiver tempéré a permis de garder cette humidité, propice à l’éclosion de ses fleurs.

IMPACTS SUR LA POPULATION LOCALE

Ce phénomène n’est pas nouveau, car il se produit généralement une fois tous les dix ans en temps normal. Il s’est cependant produit également en 2017, créant de nombreux soucis pour la population locale. En mars 2017, un afflux massif de pas moins de 200.000 curieux s’est pressé aux abords de Borrego Springs, petite localité située non loin d’Anza-Borrego. Celle-ci avait en effet été envahie par des milliers de touristes, créant des problèmes sur place comme une pénurie d’essence, de nourriture et d’eau.

Cette année, le “flowergeddon”, comme les locaux l’appellent, a de nouveau sévit. Des milliers de touristes ont afflué, provoquant des embouteillages aux abords du site. Les autorités locales avaient tout de même prévu cet afflux, mais les comportements inciviques se sont multipliés. En effet, les visiteurs peu scrupuleux ont commencé à grimper les pentes escarpées des collines où les fleurs ont trouvé refuge. L’endroit n’étant pas fait pour la randonnée, certains visiteurs ont glissé, sont tombés, et d’autres se sont blessés. Les autorités ont également dénoncé le comportement des visiteurs peu respectueux de la fragilité des paysages. Certains garaient leur voiture illégalement, au plus près du parc.

LA FERMETURE DU PARC

Des navettes ont été mises en place afin de diminuer les embouteillages. La Police a décidé de fermer les routes aux voitures afin de laisser uniquement passer les navettes. Cependant, l’afflux était trop important, avec des temps d’attente de 45 minutes à une heure.

Pour diminuer les risques d’accidents et les embouteillages, les autorités ont donc décidé de fermer le site de Lake Elsinore.