NOUVELLE-ZÉLANDE : OBTENTION D’UNE ETA OBLIGATOIRE POUR VOYAGER

À l’instar de l’ESTA aux USA ou encore de l’AVE au Canada, la Nouvelle-Zélande va bientôt instaurer son autorisation de voyage électronique pour les voyageurs souhaitant visiter le pays du kiwi : l’eTA Nouvelle-Zélande. Pour partir en Nouvelle-Zélande avec cette autorisation, différents critères devront être respectés : explications.

Dès le 1er octobre 2019, une taxe sera imposée aux voyageurs souhaitant se rendre en Nouvelle-Zélande. Cette taxe, l’IVL (International Visitor Conservation and Tourism Levy), sera requise lorsque le voyageur réalisera sa demande d’eTA NZ, l’autorisation électronique de voyage pour la Nouvelle-Zélande.

L’autorisation de voyage eTA NZ (appelée également Visa Waiver Visitor Visa), va être introduite en juillet 2019, et permettra aux ressortissants de certains pays, dont la France, la Belgique ou encore la Suisse, de se rendre en Nouvelle-Zélande sans devoir faire une demande de visa.

Elle a été mise en place d’une part, pour faciliter la venue croissante des plusieurs millions de visiteurs chaque année, en réduisant le temps d’attente aux frontières, tout en renforçant la sécurité intérieure du pays.

D’autre part, le pays subissant une vague touristique de plus en plus forte, celui-ci ressent d’ores et déjà les conséquences d’un tourisme excessif. La taxe IVL pourrait donc y remédier en partie, et permettre aux touristes de contribuer directement à la protection et à l’amélioration des structures touristiques et de l’environnement.

CONDITIONS D’OBTENTION DE L’ETA NOUVELLE-ZÉLANDE

Pour obtenir l’eTA Nouvelle-Zélande, plusieurs conditions devront être respectées. Il faudra d’abord être en possession d’un passeport valide, et comme nous l’avons déjà abordé, avoir la nationalité d’un des pays exemptés du visa néo-zélandais. Actuellement, les ressortissants de 60 pays à travers le monde, peuvent réaliser une demande d’eTA Nouvelle-Zélande.

Pour pouvoir prétendre à l’eTA NZ, il faudra organiser un voyage de trois mois maximum, à but touristique, pour voir des amis, ou encore lors d’un transit. Les ressortissants britanniques pourront quant à eux, réaliser un voyage de six mois maximum. Enfin, notez que les voyageurs australiens ne sont pas concernés par cette autorisation de séjour en nouvelle-zélande, ils pourront donc continuer à se rendre au pays des Maoris librement.

Le coût d’obtention de l’autorisation de voyage électronique néo-zélandaise est de :

  • 9 $NZD pour les demandes via l’application mobile ;
  • 12 $NZD pour les demandes via le formulaire en ligne du site officiel.

À ces frais de demande, devront être ajoutés les 35 $NZD de la taxe IVL. Cette taxe sera appliquée à tous les voyageurs, avec ou sans eTA Nouvelle-Zélande. Après son obtention, l’exemption de visa eTA NZ aura une validité de deux ans.